Livres

 

2004

Qui n'a pas espéré rapporter d'un voyage au Viêt Nam cette moisson d'images ?
Certaines saisies au vol par un pinceau habile, tel ce cyclo en pleine course
dans une avenue profonde d'Hanoi ou d'Hô Chi Minh-Ville,
tourné tout à coup vers quel ailleurs ? Telle cette jeune femme parlant du pays d'où il vient à l'enfant qui n'est pas encore sorti du futur.
Certaines respectueusement calligraphiées dans leurs patientes variations…
bambou, emblème du lettré, sceaux impériaux, bijoux, ornements…

Dans ce Viêt Nam des vagabondages et des apprentissages, il y a à regarder, à découvrir,
de la géographie à l'Histoire, de la fabrication des poteries de Bat Trang ou du papier do,
à la confection des chapeaux coniques, de la chique de bétel et des baguettes d'encens.

Il y a aussi à écouter ; ce sont les légendes célèbres, les vers fameux du Kim Van Kiêu
ou des souvenirs émouvants racontés par les enfants. Et toujours avec des traits, des couleurs,
des mots mêlés ; mais Ecrire ou dessiner, dit Paul Klee, sont semblables en leurfond…
 
 
2006
Livre 1
Illustrations du livre de Phan Thi Thuy Mai
 
Il fait toujours chaud à Saigon.
La saison sèche s'étale du mois d'octobre au moins de mars.
Puis viennent les averses régulières à la saison des pluies.
La vibration de cette ville couverte par le bourdonnement des motos et les cris des vendeurs ambulants se calme vers minuit
pour reprendre aux premières heurs des l'aube.
On se réveille souvent. Les geckos font la chasse. Nos préoccupations et nos souvenirs s'entrelacent mollement
dans notre conscience et notre inconscient, en passant d'un rêve à l'autre.
Nos nuits ressemblent alors à une vaste pièce en désordre
où les pensées nées des notre esprit flottent comme des objets dans le prénombre de nos songs...
 
 
2008
Livre 2
 
 
CHACUN de nous a, un jour ou l'autre, conservé un coquillage,
un galet ramassé sur la plage, une pièce de monnaie rapportée d'un pays lointain, minuscules souvenirs d'un moment précieux.
Combien de fois avons-nous essayé de retenir une pensée d'auteur bien écrite, une belle histoire tout en profondeur,
un poème plein d'émotions. Ces mots délicats nous ont touchés, parfois même incités à la réflexion,
puis sont retournés dans l'oubli de notre mémoire surchargée.
Tous ces trésors, symboles de la fuite du temps et de notre attachement au passé,
fruits de notre imaginaire et de notre recherche de l'absolu, trouvent parfois une place dans une boîte.
Elle devient alors un peu magique.
Enlever le couvercle est toujours un moment privilégié, propice au rêve,
à la méditation ou tout simplement au plaisir subtil de contempler ce qui restera toujours précieux et fragile…
 

 Retour à la page d'accueil
 

Extraits des livres sur Rivages Lointains.com